La négligence des autorités camerounaises vis-à-vis des infrastructures critiques du pays inquiète davantage. Le cas de la route Montée Mvolyé en est un exemple typique.

Depuis plus de 8 mois, un glissement de terrain s’est produit juste  en face du Centre des sœurs maria de Mvolyé. Au fur et à mesure, le fossé avance vers la chaussée et a même déjà complètement détruit le trottoir.




yes 3L’état de destruction avancée de cette route est symptomatique d’un malaise profond dans une république dite en voie de développement. Peut-être  attendent-ils les premiers cris de détresses  des cas d’accident pour réagir. Le gouvernement camerounais doit comprendre que Prévenir vaut mieux que guérir et trouver de ce fait une solution fiable à la vie en société de sa population.

N’attends pas les victimes pour blâmer journalistes et internautes d’avoir publié les images sensibles sur la toile. La prévention n’est-elle pas  la première arme de toute administration ?

La Rédaction

À lire aussi:

Cameroun-Accident de la circulation : Un motocycli... Le drame s’est produit ce mercredi matin aux environs de 6h au lieu dit  Bélavie sis à la  nouvelle route Bonabéri dans l’arrondissement de Douala IVe...
Cameroun-Insécurité : Les ‘’pick pocket’’ sèment l... Depuis quelques temps ces braqueurs en herbe règnent en maitre dans les rues et les grands marchés de la métropole économique et politique. Il ne s...
A 17 ans, elle devient la femme d’un vieillard de ... Ce genre de mariage est combattu par les ONG de défense des droits des femmes et surtout des jeunes filles. C’est un mariage qui choque, mais peut-êtr...
Cameroun: trois morts dans un attentat terroriste ... Deux Kamikaze se sont faites explosées dans les localités de Sandawadjiri et Waramide, dans la nuit de dimanche à lundi, faisant également six blessés...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close