La négligence des autorités camerounaises vis-à-vis des infrastructures critiques du pays inquiète davantage. Le cas de la route Montée Mvolyé en est un exemple typique.

Depuis plus de 8 mois, un glissement de terrain s’est produit juste  en face du Centre des sœurs maria de Mvolyé. Au fur et à mesure, le fossé avance vers la chaussée et a même déjà complètement détruit le trottoir.




yes 3L’état de destruction avancée de cette route est symptomatique d’un malaise profond dans une république dite en voie de développement. Peut-être  attendent-ils les premiers cris de détresses  des cas d’accident pour réagir. Le gouvernement camerounais doit comprendre que Prévenir vaut mieux que guérir et trouver de ce fait une solution fiable à la vie en société de sa population.

N’attends pas les victimes pour blâmer journalistes et internautes d’avoir publié les images sensibles sur la toile. La prévention n’est-elle pas  la première arme de toute administration ?

La Rédaction

À lire aussi:

Cameroun-Sangmélima : Il fixe le montant de la dot... Éric Nna Mvondo est un jeune de 33 ans, héritier d’une fratrie de huit enfants dont sept filles et lui, le seul garçon.  L’homme dont les sœurs sont ...
Déraillement de train: le PCA de la Camrail relati... Hamadou Sali a donné un point de presse dimanche soir à Yaoundé, deux jours après le drame. Selon lui, l’ajout de huit voitures voyageurs a été fait d...
Cameroun-Minesec: Un proviseur nommé dans deux lyc... Wafo Thadée va désormais s’occuper des lycées de Tougang II dans la Mifi et de Babadjou dans les Bamboutos, selon le décret rendu public ce mercredi...
Cameroun-Insécurité : Des délinquants rançonnent l... Les passants qui empruntent la rue Akwa palace à pied sont depuis quelques temps victimes des agressions de ces individus sans foi ni loi qui sont en ...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close